Demandeurs d’asile : une journée de respect le 20 juin à la Villa Méditerranée

Marseille – 12è arrondissement et Villa Méditerranée 

Le 20 juin, c’est la Journée Mondiale des Réfugiés (JMR) créée à l’initiative des Nations Unies en 2000. A cette occasion, la Villa Méditerranée sera l’écrin dans lequel les structures qui reçoivent des demandeurs d’asile pourront montrer le travail réalisé et toute l’humanité de leurs missions. Car derrière chaque réfugié, homme, femme, enfant, il y a une histoire.

Christophe Magna, responsable de l’association La Caravelle et Johanne Girard, travailleur social au CADA

Je suis allée à la rencontre de Johanne  Girard qui travaille depuis 5 ans au centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), au sein de l’association La Caravelle et qui interviendra lors de cette journée du 20 juin. « Un CADA reçoit des demandeurs d’asile qui nous sont envoyés officiellement par l’OFPRA (office français de protection des réfugiés et des apatrides) ». Ces personnes ont transité souvent par Calais fuyant des pays en guerre ou des situations dangereuses ou d’asservissement (des femmes qui fuient un mariage forcé, des homosexuels menacés de mort etc). « Nous disposons d’appartements que nous mettons à disposition pour ces personnes seules ou bien en famille. Nous nous occupons aussi de leur dossier administratif jusqu’à ce qu’elles obtiennent ou non le statut de demandeur d’asile. Nécessaire pour pouvoir travailler, obtenir des droits ». Pour vous donner une idée… sur 73 500 demandes d’asile en 2015, 19 447 personnes ont vu leur statut de réfugié reconnu.

« Cette journée du 20 juin est là pour démystifier l’image du demandeur d’asile qui vient chercher l’argent. Les demandeurs d’asile, s’ils fuient leur pays, c’est dans le déchirement, dans des situations dangereuses, éprouvantes. Les familles sont séparées, c’est loin d’être anodin » poursuit Johanne. « Certains me disent qu’ils préféraient mourir noyés que de rester en Libye ».

Il faut parfois attendre 27 mois pour que le dossier soit examiné. En attendant, le CADA veille à l’accès à la scolarité des enfants, aux soins médicaux, au suivi psychologique si nécessaire, à la formation au français mais aussi à des activités culturelles, sportives. D’ailleurs, le CADA recherche des interprètes bénévoles français langue étrangère. Contact sur page Facebook sur le lien suivant : CADA

PROGRAMME 20 juin Villa Méditerranée

Débat
14h30 à 16h30

Exil et frontières
Rencontre/Débat – Amphithéâtre (niveau -2) autour de la thématique du voyage et de la traversée des frontières.

Le premier axe sera orienté sur la politique européenne en matière de migration liée à l’asile. Après avoir exploré les différents moyens de gestion de ce phénomène migratoire, les intervenants seront invités à donner leurs opinions sur la politique européenne et le débat tentera la mise en lumière d’une certaine cohérence, ou pas, dans cette gestion de la crise migratoire par l’Europe.

Le second temps s’intéressera à un point de fixation migratoire à savoir Calais. Afin d’en explorer sa gestion par la France et essayer de comprendre les enjeux tant politiques que moraux de la situation du plus grand bidonville de notre pays.

Enfin, le présent évènement lié à la Journée Mondiale des Réfugiés se tient à Marseille. Ainsi, avec l’aide d’un avocat spécialisé en la matière, nous essayerons de comprendre quelle est la réalité du choix ou de l’empêchement de choisir  son parcours migratoire au sein de la cité phocéenne, par des questionnements relatifs aux procédures Dublin de renvoi vers les pays de l’Union Européenne.

Débat animé par Jonathan Métais, juriste au CADA Sara Marseille
Interprètes en 3 langues : Anglais, Arabe, Russe

La situation en Europe

Avec :

  • Nando Sigona, Professeur en Sociologie des Migrations à l’Université de Birmingham
  • Deux représentants de la politique conduite par la France et l’Europe dont le Directeur de la représentation régionale à la Commission européenne et Edouard Schmidt, Direction générale pour la migration et les affaires intérieures à la Commission européenne de Bruxelles.
  • Sophie Beau, directrice générale, vice-présidente du réseau européen SOS Méditerranée
  • Les actions de l’Etat – Focus sur Calais, avec Marianne Humbersot, chef de mission Médecins sans frontière de la Cabane juridique de Calais
  • Etat des lieux à Marseille, avec Maître Philippe Perollier, avocat au Barreau à Marseille

Comité de pilotage du débat : Villa Méditerranée/Avitem avec Johanne Girard, CADA La Caravelle ; Roberta Derosas, CADA Logisol ;  Jonathan Métais, CADA Sara ; Muriel Mustafa CADA Marco Polo

EXPOSITION – LECTURES – GOÛTER PARTAGÉ
17h à 19h

Exposition – Spectacle/Lecture – Slam
Agora (niveau -2)

Exposition – photographies et films – du 20 au 23 juin

Cette exposition est le résultat d’un travail collectif mené depuis janvier par l’artiste photographe Matthieu Rosier avec les demandeurs d’asile accueillis au sein des CADA de Marseille. Cet atelier a consisté au montage d’un studio de portraits, associé à la recherche d’images en lien avec leurs histoires personnelles sur leurs voyages. Plusieurs mini-films sur leurs parcours de l’exil réalisés avec Les Arteliers seront projetés sur les murs de l’agora.

Slam

Un ensemble de textes sur leurs voyages écrits et lus par leurs auteurs dans une ambiance slam. Suite aux ateliers d’écriture slam/poésie animés depuis janvier par Gilles Bois de l’association Aux pieds des lettres.

Spectacle/Lecture à 18h

La Compagnie Haut les Crânes présente en avant-première des extraits de « Saleté » sur un texte de Robert Schneider, mis en scène par Franck Libert, interprété par Nader Soufi.

Goûter partagé

Parvis du J4

Un apéritif convivial avec la participation de la Cantine du Midi, des CADA, des bénévoles et jeunes en service civique. Ambiance musicale Batucada avec des réfugiés musiciens soudanais.

Jeux pour les enfants

14h à 17h et à 19h  Agora (salle de commission)

Ateliers fabrication de masques et d’objets en mousse et papier récupéré par Kids Folies.

Les enfants seront encadrés par des bénévoles et des volontaires en service civique pendant que leurs parents participeront à la table-ronde dans l’amphithéâtre.

SOIRÉE
19h à 21h

Come un uomo sulla terra (Comme un homme sur la terre)
Projection suivie d’un débat – 19h à 21h  Amphithéâtre

Film documentaire italien, 60’, réalisé en 2008 par Dagmawi Yimer et Andrea Segre.

Laissant la parole aux réfugiés éthiopiens de Rome, le film nous donne un aperçu de la manière brutale avec laquelle la Libye, soutenue par des fonds italiens et européens, exerce un contrôle sur les flux de migrations africaines vers l’Europe.

Présentation du film par le réalisateur Dagmawi Yimer (réalisateur et acteur de son propre rôle de réfugié dans le film) et analyse de la situation aujourd’hui avec Alessandro Triulzi, professeur d’histoire de l’Afrique sub-saharienne à l’Université de Naples « L’Orientale », co-fondateur des Archives des Mémoires Migrantes à Rome.

 

Laisser un commentaire