Rencontre avec des Ironman

Marseille – Prado/Plage du David

http://www.xtriathlon.com/

Jean-Claude Tomasi et Arnaud Penel adeptes du triathlon Ironman

Arnaud Penel est chef d’entreprise et tient un garage de réparation automobiles. En dehors de son temps de travail, c’est un Ironman ! Un athlète de triathlon qui, à 45 ans, développe une endurance hors du commun. C’est à l’entraînement que je l’ai rencontré avec son comparse, Jean-Claude Tomasi. Car il y a  de la belle compétition dans l’air… Au programme natation et course à pied sur la plage. Mer agitée, mais peu importe les conditions météo. Je peux vous dire que leurs muscles sont en acier et qu’ils ont bien du courage. Il faut savoir que ces adeptes de triathlon XXL (appelé Ironman) doivent évidemment s’entraîner 2h30 par jour. Une course Ironman consistant à enchaîner 3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme puis un marathon de 42,195 km.

« Après plusieurs années d’arrêt de sport, j ai repris il y a 1 an et demi le triathlon. En 2015, j ai réalisé 2 compétitions Ironman (Nice et Embrun). Ce dimanche,  je tente la qualification pour les championnats du monde Ironman sur distance half qui se déroule à Aix, mon dossard sera le numéro 303, à suivre sur internet. J’espère être sur le podium ».

« J’ai aussi été sélectionné pour le triple Ironman (fin juillet en Allemagne à Hamburg). J’en suis très heureux. Nous serons 50 concurrents de toute l’Europe, dont 4 français. Au menu : 12 kms de natation, 540 kms de vélo et 126 kms de course à pied ».

Alors en ce moment, c’est coucher à 21 h pour Arnaud. Une véritable passion, un mode de vie sain évidemment mais dont il ne saurait se passer. « J’aime que les mauvais moments (car on souffre vraiment parfois même sans blessures) se transforment en performance. Arnaud a commencé la course à pied, un peu par hasard à 18 ans. Très vite, il s’est rendu compte qu’il avait une bonne endurance. Puis il y a un arrêt, notamment pour concilier sa vie professionnelle et sa vie de famille. Aujourd’hui, il est dans une dynamique de compétition et espère bien aller au delà de ses limites, vaincre ses défis. Ce que j’apprécie chez ses sportifs, c’est leur humilité. Ils font de belles performances et sont rarement mis en avant.

Voici les temps nécessaires à Arnaud pour réaliser un triathlon courte distance : 2h20, un Ironman en distance half : 4h43, un Ironman 10 h et le triple : 36 heures non stop…

« Grâce à la technologie (capteurs), nous avons une bonne connaissance de notre endurance, de nos capacités. Nous faisons partie du club XTriathlon.com

Cette discipline nécessite une bonne connaissance de notre organisme. Elle coûte en équipements et en participations (aux courses, déplacements etc) donc nous avons un sponsor qui prend une partie des frais, et une aide matérielle de la part d’autres partenaires».

Un sport individuel mais une belle équipe !

Un sport individuel mais une belle équipe !

« Tout se passe d’abord mentalement. Il ne faut pas lâcher et c’est ce qui nous plaît ! ». Dans ces courses, les amateurs et professionnels concourent ensemble. La barre est donc haute. Mais le plaisir de participer est le plus fort.

La rédaction vous souhaite le meilleur dans les compétitions. On vous suit !

Pendant que certains se la coulent douce :), nos 2 comparses sont à fond dans l’entraînement. Rien n’est laissé au hasard. Ici à la sortie de l’eau, ils enchaînent la course à pied.

 

 

 

Laisser un commentaire