La nouvelle Ecole Perel : pour des enfants heureux et des parents sereins !

Bouc-Bel-Air

par Bérénice Rebufa et Antony Pontet

Elodie attend ses futurs élèves aux portes de sa nouvelle école – Les inscriptions sont ouvertes, il y a déjà une quinzaine d’inscrits.

C’est une bien belle démarche que nous avons décidé de suivre à Bouc-Bel-Air à une petite vingtaine de kilomètres de Marseille avec la création d’une école privée (laïque) différente. C’est le pari (pas si) fou que s’est lancée Elodie Garcia. Après de nombreuses déceptions dans l’enseignement public, la jeune femme a décidé de créer une école (maternelle et élémentaire) à l’image de l’éducation qu’elle donne à ses filles. Une éducation sans punition qui se veut saine et responsable tout en étant cadrée. A la maison, elle veille avec attention à élever ses enfants sans dénaturer leur personnalité, quelque chose qu’elle veut reproduire dans son école.

Chaque élève disposera d’un suivi personnalisé de sa scolarité pour un apprentissage complet, suivant le programme de l’Education Nationale. Un apprentissage sous le signe de la bienveillance. L’épanouissement individuel des enfants est pour Elodie un aspect à ne pas négliger dans l’enseignement qu’elle met en place.

L’ex-ingénieure en informatique ne fait pas ça que pour les enfants, elle veut aussi simplifier la vie des parents. L’école s’adapte ainsi au rythme des parents pour un meilleur confort de la famille et des enfants. «S’adapter toujours plus aux besoins des parents et des enfants afin que l’école évolue avec son temps et simplifie la vie des familles» rappelle Élodie.

« Je dois alléger la logistique des parents, l’avantage c’est que je sais ce dont moi j’aurais eu besoin », explique Elodie.

Une organisation du rythme scolaire pensée pour tous. Les horaires sont aménagés de façon à ce que les parents puissent récupérer leurs enfants au gré de leur emploi du temps. L’école sera ouverte de 7h30 à 18h30 du lundi au vendredi et le temps scolaire est aménagé en fonction du rythme d’apprentissage de l’enfant et une amélioration de sa concentration (cours de 8h30 à 12h30, 5 jours par semaine, et de 14 h à 16 h le lundi et jeudi uniquement). Ce qui laisse du temps pour faire des activités ludiques, récurrentes ou ponctuelles.

Le futur espace jardinage et activités variées

Le futur espace jardinage et activités variées

Un terrain charmant à aménager

Dans ce bel espace les enfants pourront faire du jardinage, de la musique et de nombreuses autres activités. Entourés par un éducateur spécialisé dans l’animation ainsi que différents intervenants selon l’atelier. Ces activités ne sont pas obligatoires, les parents peuvent récupérer leurs enfants s’ils le désirent.

De plus, la directrice a mis un point d’honneur à ce que les enfants n’aient aucun devoir le soir. Mère de 3 enfants dont deux jumelles, elle sait très bien ce qu’est la course aux devoirs et veut alléger les parents de cette tâche. « Quand on doit surveiller, les devoirs, les sacs et en même temps tout le reste, le soir on a pas le temps de profiter des enfants », me confie Élodie. Il ne sera même plus nécessaire de préparer le sac, les élèves disposeront d’un casier où ils pourront tout laisser (même un doudou …).

DSC00723

Deux après-midi par semaine, les élèves pourront pratiquer une activité sportive, culturelle ou artistique comme en club (sport, théâtre, musique …). Encadrés par un animateur professionnel.

Dans la volonté de faire une école bilingue, Élodie a placé dans l’emploi du temps des cours totalement en anglais. Trois fois par semaine pour les élémentaires. En revanche, les maternelles seront en permanence en temps scolaire bilingue.

Pour réaliser ce projet, la mère de famille a tenu à s’entourer d’une équipe pédagogique compétente. Elodie a choisi des enseignantes, qui, elles aussi déçues du système actuel, aspirent à un nouveau système éducatif.

Mélanie Bonnet, enseignante de la classe élémentaire, a enseigné quelques temps dans l’éducation nationale de laquelle elle a démissionné, déçue de « l’abattage » dans le public. La jeune femme est totalement bilingue grâce à un long séjour qu’elle a effectuée au Royaume-Uni.

En maternelle, deux enseignantes assureront la méthode Montessori. Une pédagogie basée sur l’éducation sensorielle et kinésthésique de l’enfant. Une enseignante francophone et une enseignante canadienne encadreront donc les enfants dans cet éveil des sens.

L’inscription a la cantine se fait au jour le jour. Un repas bio est préparé par Rendez-vous Bio, un restaurant local, et livré chaque jour pour 5 euros. Néanmoins le goûté, également préparé par Rendez-vous Bio est compris pour chaque enfant.

Les locaux prêts à être aménagés

Les locaux prêts à être aménagés meublés d’ici quelques jours

Une sacrée aventure née d’une envie de faire bouger les choses…

C’est par un profond sentiment d’insatisfaction que débute l’histoire de l’école Perel. Sa création provient d’un désir de voir s’épanouir ses enfants dans un cadre scolaire optimal. À 36 ans Elodie Garcia est mère de 3 filles. Ingénieure en informatique, elle s’implique beaucoup dans la vie scolaire de ses filles.

Déléguée parents d’élèves, Elodie est à l’origine de beaucoup d’initiatives, notamment la création d’un collectif des parents afin d’avoir plus de poids auprès des responsables. Durant cette période elle rencontre tous les partenaires, inspecteurs, associations, élus et monte au créneaux avec son association.

Malgré de petites victoires dans le périscolaire, la réforme du rythme scolaire de 2013 et la multiplication du prix de la cantine par dix en 2015 auront raison de son implication.

C’est lorsque ses jumelles se retrouvent séparées et que sa fille de 3 ans lui demande de « trouver une solution » qu’Elodie passe à la vitesse supérieure.

D’abord à la recherche d’écoles privées, aucune ne lui convient.

« Il y avait toujours un compromis à faire, que ce soit la distance, les repas, l’enseignement en lui-même… », explique Elodie.

Avec un projet de micro-crèche datant de quelques années, la maman décide en 2015 de lancer le projet de l’école avec une amie. Comme base elle s’appuie sur le site créer-son-école.com, détaillant toutes les procédures nécessaires.

Arrive alors un problème de taille : le lieu. La directrice en herbe désire un endroit accessible, sans voisinage direct ni problème d’urbanisme. Plusieurs faux espoirs plus tard, Elodie a ses locaux.

« Pour le reste on à eu de la chance », décrit la future directrice. « Pour l’équipe pédagogique le bouche à oreille a fait tout le travail », poursuit-elle.

Prête à se lancer, l’ex-déléguée des parents d’élèves et future directrice compte bien utiliser son expérience afin de créer son école idéale… Ouverture en Septembre 2016.

 

Site très intéressant qui montre tous les aspects de l’école et l’équipe pédagogique : lien

Ecole Pérel 24 av du 8 mai1945  13320 Bouc-Bel-Air

Classes : Élémentaires et primaires

06 62 53 35 06 – ecole.perel@gmail.com

 

 

 

Laisser un commentaire