La Saint-Eloi à Lascours : une fête traditionnelle à découvrir

Roquevaire – Lascours

Guillaume Negrel et Jean-François Bérenger président la Saint-Eloi à Lascours depuis 10 ans

Guillaume Negrel et Jean-François Berenger à cheval, président la Saint-Eloi à Lascours depuis 10 ans

Dans le petit village de Lascours, au-dessus de la commune de Roquevaire près d’Aubagne, chaque année c’est toujours le même rituel. On échange, on débat au sein du comité, autour d’un pastis au comptoir de la « buvette », tout ça avec l’accent marseillais chantant. Ça commence le dernier week-end d’août, pour une semaine.  La Saint-Eloi, fête traditionnelle provençale initialement pour célébrer la fin des récoltes, perdure dans beaucoup de communes et de villages de la région. Les préparatifs s’intensifient pour le comité, chargé d’organiser la fête. Anciens et petits nouveaux donnent leurs avis. Le comité est intergénérationnel et c’est une force. Un plus puisque les « anciens » comme on les appelle apportent leur aide par leur expérience, et les « jeunes » (16 ans pour le plus jeune) injectent de la modernité et de la nouveauté. Cette année, la fête débutera le 26 août et se terminera le 4 septembre.

La vente du Gaillardet désigne le capitaine pour la Saint-Eloi 2016

La vente du Gaillardet désigne le capitaine pour la Saint-Eloi 2016

Le comité Saint-Eloi est une association composée d’une soixantaine de membres actifs et bénévoles. Dès janvier, le bureau est réélu. Il s’agit d’un comité permanent, présidé par Jean-François Beranger et Guillaume Negrel, des enfants du village. Chaque village a ses habitudes et ses traditions. A Lascours, pour la vente du Gaillardet, « la bride » (le harnais que l’on place autour de la tête du cheval), on désigne les futurs capitaines. Devenir capitaine de la Saint-Eloi est un symbole, une fierté.  D’ailleurs, au début de la Saint-Eloi en 1877, celui qui achetait la bride était généralement le paysan qui avait le mieux travaillé et dont les récoltes étaient les meilleures.
Pour devenir membre du comité, il n’y a pas de règles bien précises. Il faut être du village, participer chaque année aux petits détails (aménagements par exemple), donner un coup de main aux préparatifs, puis à l’âge de 16 ans, intégrer le comité de Lascours. Selon Guillaume Negrel, le président du comité depuis maintenant 10 ans, en faire partie est un investissement personnel important. Dès janvier, il faut préparer les manifestations à venir : la récampade (un pique-nique printanier et rassembleur au milieu des chevaux de traie et des ânes), la montée au sommet du Garlaban le 1er mai, ou encore une soirée organisée chaque année au mois de juin, et enfin bien sûr  la fête de la Saint-Eloi pour le dernier week-end août.

La cavalcade, un grand moment !

Vente du Gaillardet 2014

Vente du Gaillardet

Le mois d’août est donc intense. Chacun met la main à la pâte (posant ses congés pour cet évènement – bravo !), tout en faisant face aux contraintes de dernière minute. Quand on organise une fête, il faut penser à : trouver un thème pour les soirées, contacter des orchestres pour animer, des partenaires et des annonceurs, préparer le programme et le livret, obtenir les autorisations de la commune, la sécurité ou encore le matériel… Mais chacun son rôle. Le village de Lascours peut quand même compter sur « la confrérie » des autres comités des villages voisins. En Provence c’est donnant-donnant : « tu me prête tes bêtes pour ma cavalcade, je fais venir les miennes pour ta St-Eloi ! ». Une sorte de « business » qui se met en place pour organiser la grande cavalcade qui a lieu tous les derniers dimanches d’août et qui représente le début de la fête. De nombreux chevaux montés, des charrettes, et chars en fleurs défilent dans le village, applaudis par de nombreux admirateurs.
Après 10 jours de festivités, après un investissement acharné et après avoir fait face aux éléments inattendus, l’heure du bilan a sonné : se satisfaire de cette belle année écoulée, de la reconnaissance des villageois et du lien créé, se remettre tout de même en question pour savoir ce qu’il faudra modifier pour l’année suivante. En tout cas une chose est sûre, la fête de la Saint-Eloi n’est pas prête de s’arrêter, et le comité Saint-Eloi de Lascours compte bien faire perdurer les traditions !

Le comité Saint-Eloi de Lascours accompagné des fifres et tambours de Notre Dame de Signes

Le comité Saint-Eloi de Lascours accompagné des fifres et tambours de Notre Dame de Signes (2015)

Saint-Eloi de Lascours

 

Programme de la Saint Eloi de Lascours 2016 (du 26 août au 4 septembre)
Samedi : aubades aux habitants du village, puis feu de joie à la tombée de la nuit, suivis d’un bal
Dimanche : grande cavalcade, messe de la Saint-Eloi puis vente du Gaillardet pour désigner le futur capitaine
Lundi : bague en boghei le matin et course de vélo l’après-midi
Mardi : concours de longue la journée puis course de carrioles à partir de 18 h 30 dans le village
Mercredi et jeudi : concours de pétanque
Vendredi : soirée à thèmes (Les Jeux Olympiques de Lascours)
Samedi : soirée (le Carnaval de Lascours)
Dimanche : tirage de la grande tombola à partir de 12 h

Laisser un commentaire