L’Arc de Triomphe Marseillais : un quartier réhabilité

Marseille – Porte d’Aix

Marseille-Arc-de-Triomphe-VRendre le triomphe à l’Arc de Triomphe marseillais, c’est en partie l’enjeu des travaux actuels. Le jour où j’ai vu un type pisser dessus en pleine journée, je me suis dit qu’on était bien mal. Mais les choses bougent quand même à Marseille. Espérons que les aménagements couperont l’envie à ces messieurs (pas tous ok…) d’uriner partout.

Les travaux…

Dans le cadre de la ZAC Saint-Charles, Euroméditerranée aménage depuis avril les espaces de la Porte D’Aix, un quartier relativement défavorisé. Le monument va être mis en valeur avec la création d’un Parvis et la plantation de 90 arbres. L’ensemble du boulevard Nédélec va être réurbanisé (voirie, mobilier urbain…) et le carrefour Pelletan/Dames/Sainte-Barbe va être restructuré. Les travaux seront suivis par l’aménagement du parc urbain sur l’ancien emplacement de l’autoroute A7.  L’A7 laissera place à un parc public clos d’environ 1 hectare autour duquel des de logements, de commerces,  école, etc… seront construits.   Certains habitants trouvent le projet trop bétonné. N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous en pensez… à nous contacter. Les travaux devraient être achevés fin 2016.

arc de triomphe marseille

L’Arc de Triomphe, un peu d’Histoire

L’Arc de Triomphe de Marseille a été construit au 18 ème siècle en l’honneur du Roi Louis XVI. En 1784, on choisit donc la Porte d’Aix comme emplacement, qui à l’époque, correspondait à la porte Nord des remparts de la ville phocéenne. Les travaux prennent du retard jusqu’à ce que le projet soit totalement abandonné durant la Révolution Française. Mais le Marquis de Montgrand, maire de Marseille en 1823, décide de reprendre la construction de l’édifice en hommage cette
fois ci aux exploits du Duc d’Angoulême et de sa victoire au Trocadéro. Le monument sera finalement achevé en 1839.

L’Arc de Triomphe rappelle l’Arc de Titus. Il fait 18 mètres de haut et est orné de sculptures harmonieuses. Il y est représenté la bataille d’Austerlitz, celle de Fleurus et d’Héliopolis. Avant, on pouvait aussi y voir des statues de 3 mètres de haut qui, en 1937, s’abimèrent et tombèrent sur la voie publique ! Sur la plaque en marbre il y est inscrit : “Cet arc de triomphe Fut voté le 17 octobre 1823 par la ville de Marseille Pour rendre un hommage éclatant A la gloire acquise en Espagne Par l’armée française et son illustre chef, S.A.R. Monseigneur le duc d’Angoulême Depuis dauphine de France. Sa majesté Louis XVIII, de glorieuse mémoire Permit par ordonnance royale du 30 décembre 1823, l’érection de monument d’amour et de reconnaissance Envers son auguste famille”.

C’est sur cette place que débouchait l’autoroute du Soleil, celle qui menait à Aix-­en­-Provence, d’où le nom « La Porte d’Aix ». Mais cette route n’est plus depuis 1979.

Laisser un commentaire